image_pdfimage_print

Le Bateau qui ne voulait pas flotterTout marin qui se respecte sait que son bateau est vivant, qu’il a une âme, un caractère, des caprices… Que votre voilier n’est pas seulement un objet flottant mais un univers sur l’eau qu’il convient d’amadouer, de dresser, de caresser et qui demande des milles.

« Le Bateau qui ne voulait pas flotter » fait partie de ces livres de marin qui vous captive de bout en bout, une histoire de goélette improbable et abandonnée qui reprend vie dans un port d’usine à poisson quelque part entre Terre Neuve et le Canada. Une histoire de complicité, de ténacité, de découverte et de voyage… Fleur de Passion, puisque tel est son nom, est une brave petite goélette que Farley Mowat, son heureux acquéreur décide de faire naviguer, contre vents, marées, caprices de bateau et voies d’eau insolubles et insondables.

L’écriture est joyeuse, lyrique, vivante, trépidante, précise dans le vocabulaire marin et surtout, surtout, incroyablement drôle. Une odyssée en forme de farce, l’espièglerie de la goélette n’ayant d’autre limite que la patience infinie de son propriétaire !

Un bateau qui ne veut pas pointer vers le Nord, un capitaine et ses acolytes décidés à l’y emmener et une comédie nautique qui vous donne des fous-rires et des larmes de bonheur, des crampes au ventre et des envies, évidemment, de hisser les voiles tout de suite, pour vous aussi, jouer la comédie aux vents, avec votre bateau !

Vous embarquez? Hissez haut les zygomatiques !